Introduction à la cétose alimentaire (ang.: dietetary Ketosis)

La cétose alimentaire consiste à forcer le métabolisme à utiliser les graisses comme sources principale d’énergie.

Étant donné que les sucres sont utilisés en premier, pour induire le métabolisme en cétose, il s’agit de le priver d’un maximum de sources d’hydrates de carbone, de limiter la quantité de protéines et de combler une grande partie des besoins caloriques par l’apport de graisse alimentaire (+/- 75%).

Dans la phase initiale, le corps utilise les sucres en réserve jusqu’à épuisement et par la suite la cétose s’installe. C’est-à-dire que votre métabolisme utilise doit utiliser les graisses comme source d’énergie. Il peut s’agir des graisses que vous consommez ou que vous avez en réserve :) Exactement comme quelqu’un qui jeûnerait plusieurs jours.  D’ailleurs le jeune est une des techniques utilisée pour démarrer la cétose. Cela prend généralement 2-3 jours pour que le switch s’effectue complètement.

Le nom de cétose vient du fait que le métabolisme, lorsque privé de carbs, utilise le foie pour transformer les graisse en 3 corps cétoniques (acétylacétateβ-D-hydroxybutyrateacétone) (en anglais Ketones). Ses 3 corps cétoniques ce retrouvent dans le sang et peuvent se mesurer de diverses façons. Le cerveau, le coeur et les autres organes ont la capacités d’utiliser ses cétones comme sources d’énergie.  Le tout se fait graduellement et peut prendre de 2 à 6 semaines pour que le métabolisme s’adapte complètement.

Pour maintenir la cétose, il est essentiel que le ratio de consommation de gras/protéines/carbs soit maintenu correctement. Chaque individus a son propre ratio en fonction de plusieurs facteurs, mais en général, il est de 75%/15%/moins de10%.  Donc, il est essentielle de maintenir le niveau d’apport en carbs au strict minimum et de limiter les protéines. Une apport trop grande en sucres (carbs) signalerait immédiatement au métabolisme de retourner au mode énergétique ”sucre” et une apport trop grande en protéine en ferait de-même.  Le métabolisme a la capacité de briser les protéine en glucide si l’apport est trop grande. On peut chiffrer l’apport maximale en protéine comme étant environ 1 à 1.5 gr. par KG de masse idéal par jour. Ceux qui sont plus sportif peuvent tolérer plus sans sortir de la cétose.

Dans mon cas, je n’ai pas eu à trop me soucier des carbs, je les ai complètement coupés initialement et j’ai limité mon apport en protéine et j’ai réussi assez facilement à être en cétose.

À retenir:

  • La cétose alimentaire est maintenue par un apport calorique élevé en gras, une quantité limitée de protéines et très peu de sucres (carbs.)
  • Le cerveau, le cœur et les autres organes ont la capacité d’utiliser les corps cétoniques comme énergie.
  • Il existe plusieurs méthodes de mesurer les corps cétonique (Ketones)
FacebookTwitterGoogle+Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


4 − three =

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>